b.)analyse des personnages

LES PERSONNAGES

Le conte du petit chaperon rouge met en scène très peu de personnages comme la plupart des contes. Le nombre de personnage varie selon les différentes versions : 3 pour le conte de Perrault, 4 pour les contes des frères Grimm. Nous avons donc le petit chaperon rouge personnage principal du conte, le loup, la grand-mère puis le chasseur qui est apparut plus tard grâce aux frères Grimm. Chaque personnage a une mentalité prononcée visant a renforcer la visée didactique du conte. Il serait donc intéressant d’étudier de façon détaillée la psychologie de chaque personnage.

Le chaperon rouge Le petit chaperon rouge est le personnage principal du conte d’où le fait que son nom a servi de titre au conte. C’est une « petite fille de village, la plus jolie qu’ont eut su voir ». Des le début du conte nous avons une description brève mais explicite du petit chaperon rouge. L’utilisation du superlatif renforce le sens donné au personnage. La beauté dont le texte parle peut en effet représenter la beauté de l’innocence, la pureté enfantine dans toute son intégrité. On peut aussi comprendre le mot « jolie » dans son sens premier puisque la morale nous dit que le petit chaperon rouge est désirable. Cette très brève description de Perrault nous permet donc de cerner les principales caractéristiques du petit chaperon rouge tout en laissant une place à l’imaginaire par le peu de renseignements physiques. Dans la version de Grimm, le conte commence lui aussi par une description du petit chaperon rouge, mais là aussi, elle manque de précisions, - de façon a ce qu’il n’y ait pas de repères spatiaux temporels -?. Dans cette version, la beauté du petit chaperon rouge n’est pas du tout explicite, seule sa gentillesse est mise en valeur : « une petite fille que tout le monde aimait bien ».

Le petit chaperon rouge est une enfant, elle commence néanmoins a avoir des responsabilités : dans le conte elle s’en va toute seule dans la foret pour aller rejoindre sa grand mère, cette imprudence donnera lieu au péripéties de conte. On a déjà un enseignement sur la prudence élémentaire à avoir : on a l’impression qu’un des objectifs de ce conte est de responsabiliser les enfants, à se rendre compte de leurs imprudence. Comme dit précédemment, le petit chaperon rouge représente l’innocence de l’enfance, c’est une petite fille ingénue et inconsciente des dangers autours d’elle. Cela va l’amener à se mettre en danger, elle et sa grand-mère. Lorsqu’elle a des choix à faire elle prend le mauvais : de cette manière elle réagit très mal face au loup. Cette réaction peut être dûe au complexe d’Oedipe, en effet elle n’écoute pas sa mère, et semble confiante face au loup, l’absence de figure paternelle fait du loup le seul personnage masculin du conte. Il est donc normal qu’elle se fasse duper si facilement par le loup.

292772-dbsvmlnbvn7n2ooup3j4lpalkxdbsg-le-petit-chaperon-rouge-18-h092958-l.jpg

le loup Pour le personnage du loup (pris métaphoriquement pour l’homme « pervers » ou « vicieux » de façon presque explicite), il en va tout autrement : les intentions qu’il affiche sont des intentions pernicieuses, camouflées, il évite surtout de se démasquer trop vite, et de se faire surprendre par les bûcherons ou de se faire remarquer par « la petite fille de Village ». Il est l’investigateurs de toute l’intrigue autour du chaperon rouge : en effet c’est le loup qui parle, qui écoute, qui agit, manœuvre, manipule…etc. Ainsi il ruse jusqu'à tromper d’abord la « mère-grand », puis « le Petit Chaperon rouge » qu’il dévore l’une après l’autre. D’un point de vue logique, les intentions affichées sont à l’inverse de ce qu’elles sont dans la réalité, laquelle est dévoilée par l’action de « manger » les deux femmes. La morale met d’ailleurs en garde contre le comportement ambigü que peuvent avoir certains individus à l’ encontre des autres. On a une description assez explicite de l'animal lorsque le petit chaperon rouge se rend compte de l’imposture du Loup, "il fut bien etonné de voir comment sa mère grand était faite dans son déshabillé". La fin du conte dépend de la manière de la réussite du loup. Bref, d’un point de vue logique et aussi métaphorique, le thème du conte est dans l’esprit de l’adage latin: homo homini lupus est, l’homme est un loup pour l’homme

loup.jpg

La grande mère. La grand mère dans le conte est très proche du petit chaperon rouge, c’est elle qui lui a confectionné son habit rouge qui vaut ce surnom a sa petite fille. La couleur du chaperon n’est pas anodine dans le sens où le rouge peut faire référence, dans le contexte de l’époque, à la violence et à la passion. C’est à cause d’elle que le petit chaperon rouge se met en chemin. En effet elle est malade, et elle a besoin des soins de sa fille. Par rapport à la mère, la grande mère est beaucoup plus présente dans le conte. C’est donc elle qui représente la figure maternelle. Elle apparaît comme faible, elle va d’ailleurs succomber aux erreurs de sa petite fille : il n’y a donc aucune relation de confiance entre la grand mère et sa petite fille. La grand mère sert avant tout de cadre au conte, elle permet au récit de se construire : en effet sa présence est indispensable puisqu’elle permet au loup d’inventer tout un stratagème afin de piéger le petit chaperon rouge. Elle n’a cependant pas de véritable rôle à jouer dans le conte puisqu’elle se fait très vite dévorer par le loup.

122586844389.jpg

La mère: La mère apparaît très peu dans le conte. Elle donne au petit chaperon rouge la mission d’aller voir sa grand mère en lui donnant des conseil afin qu’il ne lui arrive rien. Elle n’est cependant pas consciente du jeune âge du petit chaperon rouge qui n’est pas disposé à obéir à sa mère ni à suivre ses conseils. La mère aussi n’est pas vraiment un personnage à part entière : elle permet de donner un cadre au récit mais n’apparaît pas vraiment dans l’intrigue du conte puisqu’elle ne réapparaît plus dans la suite du conte. Elle peut cependant donner une mise en garde dans l’éducation des enfants, ainsi que dans les responsabilités à donner à une jeune fille comme le petit chaperon rouge qui a des lacunes à la fois dans le domaine affectif ainsi que dans les réactions à avoir face au danger. Ces lacunes s’avéreront dangereuses dans la suite du texte.

Le chasseur Il apparaît pour la première fois dans le conte de Grimm : en effet il représente l’alternative a la fin malheureuse du conte. Grâce à lui le petit chaperon rouge et la grand mère sont saines et sauves et le conte se termine mal pour le loup. Sa présence permet de renforcer la dimension plaisante du conte afin de distraire le lecteur.

 

Le père. Dans le conte de Perrault le loup est la seule présence masculine du conte. En effet on note l’absence du père ou du grand père. Cela renforce les liens oedipiens que le petit chaperon rouge a envers le loup ainsi que le manque de méfiance vis-à-vis d’un homme.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site